Vous êtes ici

Les "quatre saisons" recomposées par Max Richter

Max Richter revisite "Les saisons" avec brio et ce n'est pas un remix modernisant branchouille. 

Max Richter, compositeur germano-britanique vivant à Berlin, a été élève de Luciano Bério et est un défenseur du courant musical mené par Steve Reich, Philip Glass, Arvo Pärt. Plus connu pour ses musiques de film comme "Valse avec Bachir" d'Ari Folman en 2008, "Syngué Sabour" d'Atiq Rahini en 2013, "La religieuse" de Guillaume Nicloux en 2013, "Lunchbox" de Ritesh Batra en 2013 ou encore "96 hours" de Frédéric Schoendoeffer en 2014, Deutsche Grammophon lui permet en 2012 de réaliser, pour une collection spéciale « Recomposed Series ». Il choisit les "Quatre saisons" de Vivaldi. Inspiré par une influence de minimalisme, il s'attaque à une oeuvre populaire entendue et réentendue. Exercice périlleux ! Dès les premières notes nos oreilles sont rassurées. 

 Ce "Quatre saisons" est une œuvre à part entière, pleine d'émotion, de grâce et d'audace que Vivaldi lui-même aurait sûrement approuvé. Tantôt lyrique, crépusculaire, mélancolique, pleurnichard et toujours obsessionnel, Richter décompose les concertos en les traduisant dans son langage sans trahir le matériau d'origine, bien au contraire ; les intentions demeurent. Un petit bijou d'envolées gracieuses!

Cote   3 RIC 52      

EJ