Vous êtes ici

Conditions d'accès

Les conditions d’inscription

L’abonnement est souscrit ou renouvelé au bout d’un an à compter de la date d’inscription sur présentation :

  • d’une pièce d’identité (carte d’identité ou livret de famille),
  • d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
  • d’une autorisation parentale pour les mineurs.
  • de la fiche d'inscription complétée et signée (à demander à l'accueil ou à télécharger en cliquant ici ).

 

L’emprunt de documents

Pour emprunter des documents à L’Odyssée, vous devez souscrire un abonnement. Vous obtiendrez ainsi une carte permettant également d’emprunter dans les autres bibliothèques du réseau.
Chaque inscrit de l’Odyssée est responsable de sa carte, de l’usage qu’il en fait et des documents qu’il emprunte. En cas de perte, de vol, veuillez le signaler rapidement auprès d’un agent d’accueil de l’Odyssée. Dans tous les cas, il vous sera demandé 1€ pour le remplacement de votre carte.

 

Les modalités de prêt

L’Odyssée prévoit une durée maximale de prêt de 28 jours (56 jours pour les mois d'été). Pour cette durée et selon l’abonnement choisi, vous pouvez emprunter :

  • 6 livres plus 
  • 6 revues
  • 6 CD audio musique + 6 CD audio textes lus
  • 6 DVD fiction + 6 DVD documentaire (sauf pour l'espace jeunesse : 2 DVD fiction + 2 DVD documentaire)
  • 1 méthode de langue
  • 6 partitions

 Pour les collectivités, la durée de prêt est de 49 jours et il est possible d'emprunter :

  • 30 Livres et 6 revues
  • 6 CD textes lus
  • 6 CD audio musiqueNB : Pour des raisons liées à la législation spécifique aux documents audiovisuels, le prêt des DVD aux collectivités est interdit.
  • 1 méthode de langue

 

La prolongation de prêt

Afin que les collections soient disponibles à tous, le respect du délai de prêt est impératif. Mais si vous ne pouvez pas restituer vos documents avant la date limite, vous avez la possibilité de prolonger la durée du prêt pour une nouvelle période de 28 jours en passant par votre dossier lecteur depuis le poste de consultation ou Internet par le biais de ce site, soit en vous adressant directement à un agent d’accueil. Il est demandé de restituer tous documents s’ils fontl’objet d’une réservation. Dans ce cas, la prolongation n’est pas possible.

 

La réservation de documents

Lorsque vous désirez un document déjà emprunté, vous avez la possibilité de le réserver en accédant à votre dossier lecteur depuis un poste de consultation de la médiathèque ou Internet par le biais de ce site, soit en vous adressant directement à un agent d’accueil auprès de qui vous pourrez le retirer.

 

La recherche sur le catalogue informatisé (OPAC)

Les OPAC sont des postes qui permettent de trouver les références de tous les documents de la médiathèque et des bibliothèques du réseau. Ils indiquent la cote du document recherché et signalent également sa disponibilité.

La recherche dans les archives et le fonds d'histoire locale

Un archiviste vous reçoit tous les après-midis de 13h30 à 18h30. Pour les demandes spécifiques, prévoir 24 à 48h de délai, les réserves ne sont pas sur place. 

archives@dreux-agglomeration.fr ou tél 02 37 82 68 25

L’accès à l’espace multimédia

L’accès à l’espace multimédia est libre, sur réservation.

Après avoir réservé, vous confiez votre carte d’abonnement ou, à défaut, votre carte d’identité à l’animateur, vous pouvez ainsi disposer d’un poste multimédia pour une période de 45 minutes renouvelable une fois.

Equipé de 11 postes, vous pouvez :

ok procéder à des recherches documentaires sur Internet

ok consulter des CD Rom sur place (autoformation – encyclopédies)

ok réaliser des impressions en noir et blanc

ok enregistrer sur disquette ou clés USB (soumises au préalable à un contrôle anti-virus)

ok Carte d’impression, photocopie (noir & blanc)1,00€ / les 5 (en vente à l’accueil de l’Odyssée)

Par contre, vous ne pouvez pas :

non participer à des forums de discussions (chats)

non faire des achats en ligne

non télécharger des sonneries pour votre téléphone portable

non consulter des sites illégaux

non recourir à des usages qui contreviendraient à la législation relative aux droits d’auteur